VRAISEMBLANCES

Poétiques et théorie de la fiction, du Cinquecento à Jean Chapelain (1500-1670)

DUPRAT ANNE


Des poétiques italiennes de la Renaissance au classicisme français, la théorie de la fiction a été le lieu de confrontations d’une exceptionnelle richesse épistémologique entre le discours de la littérature sur le monde et ceux de la foi, de l’histoire, de la morale et des sciences. Lue comme une réponse à la condamnation platonicienne de la poésie comme illusion de ressemblance, la Poétique d’Aristote donne naissance entre le XVIe et le XVIIe siècle à des théories de la fable capables de rendre compte du supplément d’être que la fiction littéraire apporte à ses objets. Ces modèles, antérieurs aux modifications des théories de l’art et de la linguistique qui fondent aujourd’hui la ségrégation logique entre systèmes fictionnels et véridictoires, peuvent-ils contribuer à mettre en évidence la place que tient celle-ci dans la représentation vraisemblable qu’une société se fait d’elle-même ? C’est l’hypothèse que retient cet essai, qui poursuit l’analyse de ce courant rationaliste des poétiques italiennes de la fiction dans l’oeuvre théorique du Hollandais Daniel Heinsius (La Constitution de la tragédie, Leyde, 1611), puis dans celle du poète et académicien Jean Chapelain (1595-1674), qui se donna pour but l’organisation des formes de la vraisemblance littéraire en France.

Anne Duprat est professeure de littérature comparée à l’Université de Picardie Jules Verne et membre senior de l’Institut Universitaire de France. Spécialiste de théorie poétique et d’épistémologie de la fiction, elle est l’auteur de nombreux travaux consacrés aux littératures européennes de la Renaissance aux Lumières.




60.00 CHF

Fiche technique

EditeurHONORE CHAMPION
CollectionBIBLIOTHEQUE DE LITTERATURE GENERALE ET COMPAREE
Format15 X 22 CM
No dans la collection0079
Nombre de volume1
Nombre de pages410
Type de reliureBROCHÉ
Date de publication11/02/2020
Lieu d'éditionPARIS
ISBN9782745354402
EAN139782745354402