GENÈVE ET SA BANQUE

DUBOIS CLEMENT


Tout a déjà été dit ou presque sur les difficultés que la Banque Cantonale de Genève (BCGE) a rencontrées à la fin du XXe siècle. Beaucoup de choses sont exactes bien sûr, mais également de nombreuses conclusions hâtives et des amalgames simplistes ont été avancés. Or, la BCGE est une société anonyme de droit public ; son but principal est de « contribuer au développement économique du canton et de la région » ; son capital est majoritairement détenu par le Canton, la Ville et les communes genevoises. Ses actionnaires privés sont également en grande proportion des résidents de Genève ou des environs. Il y a aussi des parts importantes détenues par des institutionnels et des fonds. Les Genevois ont donc le droit de connaître ce qui s’est passé, vingt ans après la crise, afin de pouvoir juger si l’engagement de l’Etat pour porter secours à « sa » banque, la création de la Fondation de valorisation des actifs de la Banque Cantonale de Genève et l’opiniâtreté de la nouvelle direction pour rétablir la confiance et faire renaître une banque cantonale au bord du gouffre se sont avérés profitables. 

Longtemps journaliste économique pour divers médias écrits (Agence télégraphique suisse, L’Agefi, Le Temps), Clément Dubois a été rédacteur en chef de Market Magazine lors du lancement de la publication de 2002 à 2004. Il a également travaillé quelques années dans le secteur bancaire, notamment pour la Banque Cantonale de Genève de 2005 à 2008. Actuellement, il est responsable régional pour la Suisse romande de l’Association suisse des employés de banque (ASEB).




31.20 CHF

Fiche technique

Format15 X 22 CM
Nombre de volume1
Nombre de pages224
Type de reliureBROCHÉ
Date de publication21/03/2022
Lieu d'éditionGENÈVE
ISBN9782832111208
EAN139782832111208

Revue de presse