LE FASTE ET LES FÊTES

Ostentation et distinction dans deux chroniques du XVe siècle castillan

JULIA ROUMIER


À la fin du Moyen Âge, dans les royaumes de Castille et Léon, la dynastie des Trastamare a particulièrement contribué à la cérémonialisation de la rhétorique du pouvoir. Face aux instabilités, les consommations ostentatoires et les célébrations festives ont été une ressource efficace pour asseoir l’autorité des puissants dans la recherche d’une réjouissance commune, de sa mise en scène et des plaisirs des sens. Cette nécessité symbolique paraît d’autant plus importante dans une société de frontière marquée par les conflits entre royauté et noblesse. Le présent ouvrage expose les mécanismes de cette rhétorique du pouvoir s’affirmant par la fête et le faste en centrant l’analyse sur deux figures à la légitimité contestée : le roi Jean II de Castille, dans la chronique que rédige son grand Fauconnier, et le Connétable et favori du roi Henri IV, don Miguel Lucas. Leurs chroniques riches en détails sur la vie matérielle et les émotions suscitées par le faste sont le durable témoignage de leur volonté de magnificence.

Julia Roumier est maîtresse de conférences en études hispaniques médiévales à l’Université Bordeaux Montaigne et membre de l’Institut Universitaire de France.


Livre à paraître



48.00 CHF

Fiche technique

EditeurHONORE CHAMPION
CollectionBIBLIOTHEQUE DU 15E SIECLE
Format15,5 X 23,5 CM
No dans la collection0092
Nombre de volume1
Nombre de pages338
Type de reliureBROCHÉ
Date de publication30/08/2024
Lieu d'éditionPARIS
ISBN9782745361387
EAN139782745361387