OMBRE ET LUMIÈRE AU THÉÂTRE

De Séraphin au Chat Noir

OBERTHÜR MARIEL


Voir des images sur un écran blanc a toujours fasciné le public avide d’histoires et de chansons.

Ce livre nous raconte comment pendant plus de deux cent ans, avant la naissance du cinématographe, le théâtre d’ombres a été un des divertissements préférés de tous en privé ou dans une salle. Il utilisait le même appareil de lumière que celui de la lanterne magique mais sans optique. Elle était placée derrière un écran blanc donnant du mystère à ce spectacle.

Avant la fin du XVIIIe siècle, Dominique Séraphin et quelques autres avaient compris que ces représentations pouvaient avoir du succès. Il a fallu que sous la direction du peintre et dessinateur Henri Rivière, la lumière oxhydrique remplace les quinquets à l’huile de bœuf ou les bougies pour que le théâtre d’ombres à Montmartre au cabaret du Chat Noir arrive à son apogée. Rivière a réussi dans une quarantaine de pièces à rendre les ombres en couleurs, faisant rayonner le théâtre d’ombres du Chat noir à travers toute l’Europe.

Les arts plastiques contemporains se sont intéressés à l’ombre, dont Toulouse-Lautrec, Miguel Utrillo, et quelques autres ont fait de grandes figures à plat et en profil. Sans oublier Picasso qui dit à André Villers, son photographe : « Il faut que nous fassions quelque chose ensemble. Je découperai de petits personnages et tu feras des photos. Avec le soleil, tu donneras de l’importance aux ombres. »




32.00 CHF

Fiche technique

Format15 X 22 CM
Nombre de volume1
Nombre de pages122
Type de reliureBROCHÉ
Date de publication09/11/2020
Lieu d'éditionGENÈVE
ISBN9782051028547
EAN139782051028547

Revue de presse