LE CORPS DANS LES RÉCITS DE SMOLLETT ENTRE ORDRE ET DÉSORDRE

Avec une préface de Jean Viviès

BOGAERT MURIELLE


Médecin et homme de lettres né en Écosse, Tobias Smollett (1721-1771) s’est tout naturellement intéressé au corps dans son œuvre de fiction. En tout premier lieu, c’est le corps clinique qu’il a pris comme objet de représentation. Imprégné des théories médicales véhiculées à son époque, Smollett les a importées dans ses récits qui en ont été façonnés. Un de ces discours médicaux consiste à envisager la maladie comme une forme de désordre ; on voit dès lors comment le corps, loin de se limiter à sa dimension anatomique, se révèle être un territoire politique, traversé par des schémas idéologiques pluriels. La notion d’ordre et de désordre est transférée sur un autre plan, car l’étude du corps comme texte à déchiffrer conduit au corps du texte, lequel est travaillé par une tension dialogique dont on peut se demander si elle penche ou non du côté de la subversion. Sous la surface du texte, enfin, Smollett met en scène un autre type de corps, sujet et objet de désir et de répulsion – un corps sexué qui est parcouru par une forme de tension, mettant en présence fascination et dégoût, volonté d’ordre et jaillissement du désordre.

Murielle Bogaert est agrégée d’anglais et titulaire d’un doctorat en littérature anglaise du dix- huitième siècle.




80.00 CHF

Fiche technique

EditeurHONORE CHAMPION
CollectionBIBLIOTHEQUE DE LITTERATURE GENERALE ET COMPAREE
Format15,5 X 23,5 CM
No dans la collection0119
Nombre de volume1
Nombre de pages408
Type de reliureBROCHÉ
Date de publication23/01/2014
Lieu d'éditionPARIS
Indic. sur auteur originalSMOLLETT (TOBIAS)
ISBN9782745326164
EAN139782745326164

Extraits